Espoir

Lu : « Dorothea Lange, The Crucial Years 1930-1946 » sous la direction d’Oliva Maria Rubio et publié par La Fábrica en 2009, et « The North End, Photographs by John Paskievich » avec une introduction de Stephen Osborne, publié chez University of Manitoba Press en 2007.

S’il n’est pas facile de soutenir le regard d’un sans-abri qui demande un peu de monnaie, les images de la misère ne sont souvent pas faciles à regarder en face non plus. Même dans celles d’une Dorothea Lange, pourtant empreintes de respect et même d’un certain calme, le drame n’est jamais bien loin.

IC_Dorothea Land et Paul Taylor_1939_p136
Photo : « Dorothea Lange et Paul Taylor », 1939, Imogen Cunningham, tirée de: Imogen Cunningham, 1883-1976
par Richard Lorenz publié chez Taschen en 2001, p. 136.
dorothea lange_nov1936_daughter of migrant miner_p68
Photo : « Daughter of migrant Tennessee coal miner. Living in the American River Camp near Sacramento, California – November 1938 »,
Dorothea Lange, p. 68.

Paskievich est né en 1947 dans un camp de réfugiés, de parents ukrainiens ayant survécu au communisme soviétique et aux camps de travail nazi. À travers ses yeux, la situation dans le quartier North End de Winnipeg semble également un peu tendue.

Paskievich_North End_p108
Photo : Sans titre et sans date, John Paskievich, p. 108.

Toutefois, dans ces rues où se côtoient blancs, immigrants et la plus grande population urbaine d’Amérindiens au Canada, l’espoir et la dignité, aussi mis à mal soient-ils, illuminent encore les visages, et l’humour s’invite même au détour d’une vitrine ou en flagrant délit de débrouillardise.

Paskievich_North End_p66
  Photo : sans titre et sans date, John Paskievich, p. 66..
Paskievich_North End_p12
  Photo : sans titre et sans date, John Paskievich, p. 12.
Paskievich_North End_p30
Photo : Sans titre et sans date, John Paskievich, p. 30.