Changement

Vu : l’exposition Obama : an Intimate Portrait, the Presidency in Photographs by Pete Souza présentée jusqu’au 4 mars 2018 au Museum The Kennedys à Berlin, et l’exposition Berlin 1937 : In the Shadow of Tomorrow présentée jusqu’au 25 février 2018 au Märkisches Museum, également à Berlin.

Comme le souligne Jay-Z dans une entrevue étonnante accordée au New York Times le 29 novembre dernier, les attentes envers Obama étaient sans doute beaucoup trop grandes. Cela n’excuse pas les moins bons coups, mais tout bilan de sa présidence risque ainsi d’être quelque peu injuste. Souza tente néanmoins de cerner au moyen de quelques dizaines de photographies, retenues parmi les millions qu’il a prises pendant huit ans, l’humanité du personnage et l’attitude particulière avec laquelle il a tenté de rallier et de construire. L’exposition reconnaît ainsi que : « Obama’s talent to put complex thoughts and emotions into words was, and still is remarkable. » C’est déjà beaucoup et c’est encore davantage lorsque comparé aux raccourcis devenus la norme.

pete zouza_obama-merkel_G7 summit, krun, germany_2015
Photo : President Obama with Chancellor Angela Merkel, G7 Summit in Krün, Germany, June 8, 2015, Pete Souza, source.

Jay-Z indique également qu’Obama ne pouvait défaire facilement ce que ses 43 prédécesseurs ont bâti avant lui. Pourtant, ironiquement, son successeur s’y affaire avec zèle sur plusieurs fronts et, malgré les protestations, le rouleau compresseur ne semble pas prêt de s’arrêter.

À quel moment une situation inconfortable bascule-t-elle dans l’impensable ? C’est à cette question que l’exposition Berlin 1937 : In the Shadow of Tomorrow tente de répondre en passant en revue une année en apparence calme, mais pourtant décisive sur le sentier de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah.

Stiftung Stadtmuseum Berlin
Photo : Special “SS” key on the Olympia DM1 keyboard for official use, Stadtmuseum Berlin, Michael Setzpfandt, source.

Abordant tous les aspects de la vie dans la capitale, le regard est généreux (démontrant que le contenu peut être foisonnant lorsque bien présenté), nuancé (bourreaux et victimes sont ce qu’ils sont et non des mythes) et lucide (le Märkisches Museum est lui-même épinglé pour avoir ostracisé les Juifs).

Cette analyse rend la dérive du pouvoir et l’apathie de la population encore plus désolantes, mais elle rassure en même temps un peu en mettant en lumière les signes avant-coureurs de l’abime, qu’ils soient plus subtils ou manifestes.

gebt-mir-vier-jahre-zeit-ausstellung-berlin-1937
Photo : Postcard for the exhibition “Gebt mir vier Jahre Zeit”, Berlin 1937, Stadtmuseum Berlin, Olivier Ziebe, source.

Sur une note plus légère, d’autres changements se produisent, pour le meilleur et pour le pire…

1912-09-14_la patrie_laissez nous vous rendre grasse
Illustration : publicité pour Le Saragol parue dans La Patrie le 14 septembre 1912, vue sur La Palissade : L’expo du siècle ! qui agrémente le périmètre du chantier du Diamant et retrouvée ici.

Alors que d’autres phénomènes persistent malgré le passage des siècles, comme ces portraits de jeunes premières accompagnées de leur meilleur ami !

princesse électrice sophia dorothea de hanovre
Toile : Princesse électrice Sophie Dorothea de Hanovre (1666-1726), artiste et date inconnus, Herrenhausen Palace Museum, photo par L. Godbout, novembre 2017.