Coquetterie

Si la mode a ses caprices, il demeure tout de même difficile de s’y retrouver entre l’épilation galopante de ces dernières années et le retour en force des barbes colossales, à la manière d’un autre siècle, devant lesquelles les barbiches qu’arborent les joueurs de hockey pendant les séries éliminatoires paraissent bien pâles et clairsemées.

Charlottetown_Conference_Delegates,_September_1864_R
Photo (recadrée) : Délégués à la Conférence de Charlottetown, 11 septembre 1864, G.P. Roberts, source.

Difficile également de comprendre ce qui pousse un nombre grandissant de « supermodels » des années 1990, ainsi qu’un éventail d’autres personnalités évoluant dans l’œil des caméras, à recourir aux diverses formes de remodelage du visage désormais complètement banalisées. Et ce, malgré des résultats souvent fort discutables sur leur joli minois.

Pourtant, il suffit de revoir certaines photos de Christy Turlington pour comprendre que la beauté n’a pas besoin d’artifices.

67449_christy_turlington2_122_520lo_R
Photo (recadrée) : Christy Turlington, date et photographe inconnus, source.

Ou encore les images d’un Peter Lindbergh pour être convaincu que quelques traits bien naturels ici et là, sans fards et agrémentés de quelques cheveux blancs, peuvent être absolument magnifiques.

Scan10024
Photo (recadrée) : Marie-Sophie Wilson-Carr, date inconnue, Peter Lindbergh, source.

Quel contraste saisissant entre cette franchise et toutes ses photos de mode devenues une variante du jeu des huit erreurs, tant la correction/déformation des corps y est systématique. Souhaitons que toutes ne succombent pas aux sirènes de fausse jouvence, car des images comme celle-ci perdront simplement toute leur magie.

CatherineDeLean_StefanKlueter_8483x_R
Photo (recadrée) : Catherine de Léan, date, Stefan Klüter, source.